Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un petit geste pour la planete

bonial – promos et catalogue en ligne – un petit geste pour la planète

Pages

Mes livres sur Babélio

Publié par nefer13500

 

 

 

Un sextuor d'auteurs érudits et facétieux s'est amusé à répertorier ces disparitions étranges et à les "raconter" dans des notices nécrologiques - ni trop longues, ni trop courtes -, qui ont pour originalité de déclencher le sourire plutôt que l'affliction.

 

 

poster_244155.jpg

 

Extraits

 

 

Le plus gourmand


Adolphe-Frédéric de Holstein-Eutin, roi de Suède (1710-1771), n'aurait peut-être pas dû reprendre, pour la quatorzième fois, du semla, cette riche brioche fourrée. Il s'effondre.


Le plus chaud

 

Louis III de France (863-882) poursuit, à cheval, une jeune fille récalcitrante jusqu'à son domicile. Il s'assomme au linteau.

 

Le plus fêté


Le poète Emile Verhaeren (1855-1916) est porté en triomphe par ses fans jusqu'au quai de la gare de Rouen. Bousculade, chute, il est haché menu par un train.

 

Le plus célèbre


Félix Faure (1841-1899), président de la République, succombe de plaisir sous les as

sauts de sa fameuse "connaissance", la pulpeuse Meg Steinheil (qui sera plus tard poursuivie pour un double assassinat).

 

Le plus malchanceux


Le grand dramaturge autrichien Ödon von Horvath (1901-1938) marche sur les Champs-Elysées, quand une tempête déracine un marronnier. Qui l'écrase.

 

Le plus stupide


Le comédien Julien Carette (1897-1966), formidable dans La Règle du jeu, s'endort cigarette allumée. Sa robe de chambre prend feu. Lui aussi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article