Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Missneferpassions Le blog

MES PASSIONS : carnet de voyages, mes créas, mes lectures,,coups de coeur,bons plans d'ici et d'ailleurs

L'histoire du livre à travers les âges

 

 

 

 

581152_410790925620706_333116216721511_1230673_1216068826_n.jpg

 

 

 

 

 

Depuis le début de l'écriture les supports se sont modifiés

de même que, les moeurs, les goûts et les pratiques .

On ne lit pas de la même façon et pour les mêmes raisons

à l'Antiquité, au Moyen-Age et à notre époque

 

 

 

  Partons à la découverte du livre

De la pierre à la tablette

 


histoire-lecture-1214878.jpg


 

 

Des pierres pour l'éternité

A partir de 6000 avt JC

 

 

528px-Moses-Ribera.jpg

 Les tables de la LOI

 

 

Les premières traces d'écriture ont ainsi été découvertes sur des planches de bois,

souvent enduites de cire ou de stuc, ou sur de l'argile.

 

table-satire-metiers.jpg

 Tablette de scribe en bois

 


La pierre est aussi largement utilisée,

notamment pour graver pour l'éternité

les procédures et règles administratives ou religieuses.

 

 

 

512px-Rosetta_Stone.JPG

 

La pierre de Rosette

 

 

 

Textes sur les papyrus se structurent

  2600 avant JC

 

papyrus-du-livre-des-morts-de-djedkhonsouiousankh.jpg

Extrait du livre des morts

 

Au IIe siècle avant J.C, il est déjà répandu dans le monde hellénistique et même à Rome.

Seul souci : sa réalisation est délicate et très coûteuse, donc réservée à l'élite.

 

 

Les parchemins :

200 avant JC

 

 

s107.jpg

 Tabula regum Anglie ab Adamo

 

 

Le parchemin est fabriqué à partir de peaux de mouton,

de chèvre ou d'âne qui a été tannée

 

Il aurait été introduit au IIe siècle de notre ère

par  Eunène II  roi de Pergame.

Celui-ci souhaitait étendre sa bibliothèque

qui rivalisait alors avec celle d'Alexandrie.

Or, les Egyptiens voyaient cette concurrence d'un mauvais oeil

et refusèrent d'exporter leur papyrus.

 

En quelques siècles, cette nouvelle "technologie" va supplanter le papyrus.

 

 

Le  volumen

2500 ans avant JC

 

 

440px-Koln-Tora-und-Innenansicht-Synagoge-Glockengasse-040.JPG

 Sefer Torah

 

 

Le volumen désigne la forme du livre créé

à partir du papyrus, puis à partir du parchemin.

 

Il s'agit d'un support de deux rouleaux

(volumen vient du latin volvere : rouler)

autour desquels s'enroule le texte.

 

 

Le volumen devait être tenu horizontalement à deux mains,

l'une déroulant et l'autre enroulant.

L'ensemble est fragile, peu maniable.

il est impossible d'écrire et de lire en même temps

 

On lisait donc à haute voix (souvent debout)

ce qui fut pendant très longtemps la norme de lecture.

 

 

 

 

 

Le codex

 a partir de 200 ans avant JC


Codex_Sinaiticus_675.jpg

 Codex Sinaiticus

 

 

Le parchemin moins fragile que le papyrus permet de nouveaux usages.

 

Comme il peut être découpé,

on décide rapidement de constituer

un ensemble de feuilles pliées et cousues dans un cahier.


C'est la naissance du livre moderne !

  L'Occident a adopté le codex par l'intermédiaire des Chrétiens.

Il reste donc marginal quelques siècles avant de se généraliser à Rome et au-delà.

Le texte est plus maniable, et bien structuré

grâce à une innovation majeure : la page !

La foliation, les tables et les annotations permettent de se repérer dans l'ouvrage.

 

 

 

L'invention de la mise en page

A partir de 1050 apres JC

 

 

ec102a.jpg

Bible latine du XIII ° siècle

 

 

L'alphabétisation se développe.

On écrit pour lire et inversement. 

 

 

  L'espace de la page

est divisée en deux colonnes

pour créer plusieurs champs visuels

plus faciles et appréhender.

Bientôt apparaissent les paragraphes,

les chapitres, les sommaires, les index...

 

On ne lit plus pour apprendre par coeur des légendes ou réciter des textes religieux.

Désormais, on considère le livre comme un objet de savoir, qui doit être pratique.

 

 

 

 

Lire en silence :

  nouvelle appropriation des textes

A partir du XI ° siecle

 

 

Lire en silence était une attitude dépréciée dans l'Antiquité et jusqu'au Xe siècle.

Elle existait mais n'était tolérée et comprise qu'à de rares exceptions.

 

L'usage du livre a donc profondément changé :

il devient un outil d'introspection et d'apprentissage personnel autant que collectif.

 

 

 

 

la bibliothèque :

des lecteurs seuls mais rassemblés

A partir du XIII°siecle

 

 

Avec l'apparition de  L 'ordre des  mendiants, l'Europe voit apparaître dans ses villes

des bibliothèques dans lesquels on ne fait pas qu'accumuler du patrimoine

mais dans lesquelles on vient lire.

 

Ces nouveaux lieux de société ont leurs règles : on doit respecter un silence strict.

 

La lecture demeure silencieuse, solitaire mais elle est aussi collective

puisque l'on côtoie une communauté de lecteurs.

 

On invente aussi une "bibliothéconomie" qui repose sur le catalogue

dans lequel on recense les livres pour bien les localiser dans les territoires alentours.

 

 

 

Les imprimés :

un nouvel objet de consommation

l'évolution de l'imprimerie

 

Image1.jpg


 

A partir de 1420 1440

 

 

La xylographie rendue célèbre en Europe

grâce à Gutenberg  ouvre de nouvelles perspectives.

 

Alors qu'auparavant la transmission de la pensée n'était assurée que

par les copistes qui réalisaient un travail fastidieux, cette nouvelle technologie

permet une augmentation considérable des textes.

 

moine-copiste.jpg

 

Moine Copiste


 

 

300px-Gutenberg_Bible-_Lenox_Copy-_New_York_Public_Library-.jpg

 

Un exemplaire de la Bible de Gutenberg conservé à la New York Public Library aux États-Unis

 

Le livre va devenir un objet de consommation,

reproduit à l'identique,

diffusé en très grand nombre.

 Il devient un objet de travail intellectuel

et bientôt de divertissement personnel.

 

 

 

 

Les images :

de la lecture-travail à la lecture-loisir

 

A partir du XIX° siecle

 

 

477px-Premiere_Ubu_Roi.jpg

 

 

Les images ont accompagné les textes depuis l'antiquité

mais avec les procédés de l'impression moderne, elles se multiplient.

 

 

87631_1294242028_egypte.jpg

Livre des morts : partie illustrée

 

Les bibles sont largement illustrées pour rentrer plus facilement dans les esprits.

 

47942007_p.jpg

 

Manuscrit enluminé sur parchemin

de Jean Bourdichon

 

 

Au XIXe siècle, les nouvelles techniques d'encrage permettent

d'insérer l'image plus aisément.

 

Elle finira par s'autonomiser et prendre le pas sur l'écrit

avec les arts illustrés et la bande dessinée.

 

9oscy8ck.jpg

 

 

 

Lire sur un écran :

plus fort que Gutenberg

XX°siècle

 

lire-ecran-1215308.jpg

 

 

 

L'informatique que nous connaissons permet

une diffusion presque illimitée des contenus,

et ce manière quasi instantanée.

Elle est aussi à l'origine des nouvelles façons de produire du contenu,

des textes et des images.

 

Pour la première fois dans l'histoire,

un individu peut à la fois produire, éditer et transmettre.

le fantasme d'une bibliothèque universelle,

absolue est plus que jamais atteignable.

 

 

 

 

Lire en écoutant :

renouer avec la lecture orale

XX° siècle

 

index-10.jpg

 

Les nouvelles technologies sonores combinées

à de nouvelles aspirations des lecteurs ont créé

un bel engouement pour ce marché,

notamment aux Etats-Unis et en Allemagne.

 

Un support qui modifie radicalement l'attitude du lecteur. 

Seul l'ouïe est sollicitée.

 

Le livre audio renoue ainsi avec la tradition de la lecture oralisée.

 

 

Ecoute gratuite de

livres

 

 

Audiolob éditeur de

livres qui s'écoutent


 

 

 

Des formats innovants :

le bel avenir du papier

 

 

editionpoint2-nouveau-livre-de-poche.jpg

 

 

 

 

Les progrès considérables des modes d'impression permettent aux éditeurs de concevoir des formats originaux : de toutes formes, toutes qualités de papier, avec couvertures cartonnées,...


point-2-seuil-livre-de-poche.jpg

 

Le bon vieux codex n'est pas figé dans sa forme.

 

 

 

 

 

 

La tablette :

entre codex et volumen

 

 

lire-tablette-1215315.jpg

 

 

 

La tablette -comme le ebook- rend mobile,

pratique, maniable et ergonomique la lecture sur l'écran.

L'évolution majeure réside donc dans l'usage

et les pratiques nouvelles de lecture.

 

 

 

399px-Joseph_Incardona_IMG_2886.jpg

 

 

 

 

Sony_eBook.png

 

 

 

 

 

Des livres gratuits a télécharger

et encore

ICI

 

 

 

alex_bib2.jpg

 

Bibliothèque d'Alexandrie reconstitution

 

 

 

 

 Source Linternaute 

 

et


Images du net

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article