Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un petit geste pour la planete

bonial – promos et catalogue en ligne – un petit geste pour la planète

Pages

Mes livres sur Babélio

Publié par nefer13500

 

 

 

 

81ux5IWsXDL._AA1500_.jpg

 

 

 

 

Entre le Canada et la France, la reconstruction d'une femme trahie. Anaba Rivière, une Française d'origine amérindienne, s'apprête à épouser Lawrence Kendall, un brillant avocat canadien. Le jour du mariage, devant le Palais de justice de Montréal, Anaba et sa soeur Stéphanie attendent en vain le marié. C'est son témoin et ami Augustin, auteur de romans policiers, qui annonce à la jeune femme la mauvaise nouvelle : Lawrence a eu peur de s'engager et a subitement quitté la ville. Anéantie, Anaba rentre en France et s'installe chez sa soeur, antiquaire en Normandie. Peu à peu, la jeune femme se bâtit une nouvelle vie... A Montréal, Lawrence est aux abois. Il perd son poste dans le prestigieux cabinet d'avocats où il travaillait, puis doit se résoudre à vendre son duplex pour payer ses créanciers. Mais, surtout, pas un jour peut se passe sans qu'il pense à Anaba. Il l'aime toujours, mais comment revenir à elle ? Pourra-t-elle un jour lui pardonner et accepter de le revoir ? Commence alors pour lui une longue descente aux enfers...

 

 

9af4f20c

 

 

 

Un livre agréable  à lire, Écriture déliée , vocabulaire ,descriptifs raisonnables qui donnent envie découvrir le Canada et non pas de sauter des lignes

Référence sur le milieu des antiquaires et des brocanteurs

Allusion à des auteurs canadiens inconnus ( Emile Nelligan : Mireille doit le connaitre surement ) ainsi qu'un langage de terroir  amusant.


 " je te trouve très kioute ma pitoune. J'aime te crouser, çà me met  des yeux dans la graisse des binnes : pour dire j'aime te conter fleurette çà me donne le regard amoureux"


Des personnages tous doux!

Une fin originale ,plus ou moins attendue!

 

Allusion aux traditions sur la fête du printemps me semble de circonstance (LOL ! j'aurais pu l'utiliser dans mon défi pour Christine)

 

En voici le passage :

 

 

" Comme à chaque arrivée du printemps, "un repas de cabane "était organisé par les joyeux fêtards du cabinet

Cette tradition lié au redoux, époque où la sève des érables commence à couler ,était toujours prétexte à une sortie bien arrosée dans  l'une des innombrables cabanes à sucre de la province de Québec

On y mangeait des crêpes, de fèves au lard, de la couenne de porc grillée appelé "oreille de Christ" et bien sur des oeufs dans le sirop "

 

 

 

Cabane-a-sucre.jpg

 

 

 

cuisine-canadienne.jpg

 

 

 

La-Petite-Cabane-a-Sucre-de-Quebec.jpg

 

 

 

 

 

ph1999-1266.jpg

 

Images du net

 

J'ai préféré  du même auteur Mano a mano des personnages plus forts

Commenter cet article