Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un petit geste pour la planete

bonial – promos et catalogue en ligne – un petit geste pour la planète

Pages

Mes livres sur Babélio

Publié par nefer13500

 

 

 

9782266206549.jpg

 

 

 

 

Londres. A l'arrière d'un bus qui traverse la ville, le jeune Joel, sa soeur et son frère roulent vers leur destin.

Dans un quartier chic, Helen Lynley rentre chez elle. Elle est belle, heureuse, la vie lui sourit.

Tout est en place pour une rencontre. Inexorablement fatale. Car, même s'il l'ignore, Joel est une arme vivante. Le détonateur, c'est son histoire, le chaos qu'on lui a donné pour tout bagage. L'explosif ? C'est son quartier, écrasé par la misère et la violence qu'elle génère. Jusqu'au dernier moment, Joel pense qu'il pourra choisir. Mais d'autres ont peut-être déjà choisi pour lui...

 

 

2a65dedb

 

 

 

 

Ce roman fait suite à  Sans l'ombre d'un témoin

Un des romans fort d'E.Georges tout comme le précédent dans lequel elle fait disparaitre de la scène un des personnages clefs de ses romans, une proche de l'inspecteur Lynley

Ici , pas d'enquête , mais l'histoire de Joel impliqué dans l'histoire précédente

Voici comment l'explique l'auteur :

 

"A l'origine, l'histoire de Joël faisait partie du roman précédent, Sans l'ombre d'un témoin, et mon intention était de créer cette histoire [as part of an hour-glass plot structure]. Mais tandis que je la rédigeais, j'ai commencé à réaliser qu'il s'agissait d'une histoire plus importante que ce qui pouvait être mis en histoire secondaire dans un livre. J'ai vu tout l'aspect social, culturel, émotionnel, familial, et psychologique avec lesquels Joël devait faire, ne pouvaient être correctement traités sans que Sans l'ombre d'un témoin fasse plus de 1500 pages. Cela me semblait trop long, obligeant le lecteur à se souvenir de plus d'une trentaine de personnages. Alors j'ai supprimé tout ce sujet et quand il a été temps d'écrire le roman suivant Sans l'ombre d'un témoin, l'histoire de Joël était ce que je voulais écrire."

Commenter cet article